Observatoire du BIM 2018 – Résultats et Analyse

Les résultats de l’Observatoire du BIM 2018 sont arrivés !!

Cette enquête, organisée par Axxone System avec la participation AIA Life Designers, BIMSky, BIM&You, HexaBIM et Objectif-BIM, avait pour objectif de faire un point sur les enjeux du BIM en France, ainsi que son niveau de maturité, ses usages, ses logiciels, ou encore son approche collaborative.

L’Observatoire du BIM a été lancé le 11 Décembre 2017 et clôturé le 31 Janvier 2018. On y compte pas moins de 225 participants, aussi bien des architectes, que des entreprises de construction.

Le questionnaire était décomposé en 4 thèmes :
– Identification du participant (provenance, métier, activité, CSP…)
– Le BIM et vous : que représente le BIM pour vous ?
– La collaboration, le BIM et vous
– Les logiciels BIM et vous

La première chose que l’on remarque lorsqu’on analyse les résultats, c’est que la majorité des personnes ayant répondu au sondage sont des architectes, bureaux d’étude, entreprises générales et économistes de la construction. C’est rassurant de voir que le BIM touche petit à petit les économistes qui étaient souvent mis de côté jusqu’à maintenant. Pourtant, c’est le métier qui va connaitre la plus grande transformation avec l’arrivée du BIM. Un autre point qui représente grandement la tendance française, est que le second d’œuvre est très peu adepte du BIM. Mise à part les cloisons avec des outils comme “BIM Cloison”, les maquettes numériques de corps d’état secondaires sont très souvent réalisées par l’architecte et non par les entreprises.

Je souhaite aussi souligner la taille des entreprises des personnes interrogées. On remarque très clairement que les TPE et PME n’hésite plus à franchir le cap du BIM, avec le 1/3 des participants qui sont au sein d’une entreprise avec un effectif inférieur à 10 personnes. Cela prouve que le BIM n’est plus réservé aux leaders français, mais bien à tous et que cette méthode de travail peut beaucoup apporter à toutes et tous.

 

Très souvent, on entend dire que ce qui empêche les entreprises de passer au BIM c’est le budget (logiciel et matériel), ainsi que le manque de formation. Cette enquête nous prouve que nous n’en sommes pas loin. Cependant, ce qui ressort le plus de cette enquête, est le manque de temps. En effet, passer au BIM, signifie prendre du temps pour se former, pour former les autres, pour développer des gabarits, des protocoles de modélisation, et surtout pour faire évoluer les méthodes de travail de l’entreprise. Ajouter cela au manque de budget et au manque d’accompagnement/formations, et toutes les entreprises partent en courant quand on leur parle BIM. Pourtant, il existe de plus en plus de sociétés qui proposent des formations et des accompagnements à bas prix, ainsi que des licences, pour faciliter la transition numérique des entreprises. De plus, les centres de formations, tels que les lycées, les IUT, ou encore les écoles d’ingénieurs, forment de plus en plus leurs étudiants aux logiciels dit “BIM”. De ce fait, les entreprises peuvent trouver des jeunes “BIM’eur” dès la sortie de l’école ou encore en prendre en alternance ou en stage pour gagner du temps dans cette transition. De ce fait, l’alternance, par exemple, fonctionne maintenant dans les deux sens. Les entreprises apportent le savoir du “terrain” aux étudiants, et les étudiants apportent le savoir autour du BIM aux entreprises. Il faut donc voir dans ces méthodes de formation un potentiel pour franchir le cap du BIM.

 

Il y a un dernier point que j’aimerais souligner, c’est l’utilisation des logiciels dans le domaine du BIM. On remarque que Revit est loin devant les autres, car il s’agit d’un logiciel polyvalent, qui peut aussi bien être utilisé par des bureaux d’études, des architectes, ou encore des entreprises. A contrario, le logiciel ArchiCad est très orienté architecture, ce qui le rend moins intéressant pour les entreprises. Ce qui m’étonne le plus, est la faible utilisation de Tekla. Ce logiciel métier, très orientée structure béton, acier et bois, fait partie des logiciels les plus utilisés au monde. Pourtant, cette enquête montre qu’en France, il est loin derrière. Cela vient-il d’un manque de fonctionnalité ? Du coût de la licence ? De son orientation trop métier ? Il est difficile de répondre à ces questions avec cette enquête, même si, personnellement, j’ai ma petite idée.


N’hésitez à découvrir la totalité des résultats dans le PDF ci-dessous. Libre à vous d’analyser et d’interpréter cette enquête.

Résultats complets de l’Observatoire_BIM_2018


Merci à Axxone System pour cet observatoire, qui nous permet de voir un peu plus clair sur l’impact et l’utilisation du BIM.

Vous souhaitez en discuter ? Rendez-vous sur notre forum afin de débattre autour de ces résultats, et bien sur, venez rencontrer Axxone System et AxeoBIM (Stand 321) lors du BIM World 2018 pour échanger en direct avec eux !

 

A bientôt, sur BIM&You.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :